[02/09/2019]    

Mali : Contre-terrorisme : les limites du G5 Sahel



Au sommet du G7 à Biarritz, Emmanuel Macron a appelé à « un réengagement de nos partenaires africains », notamment ceux du golfe de Guinée, « qui étaient spectateurs, mais qui commencent à voir les conséquences de ce conflit ».
Analyse. Il ne faut pas se fier au large sourire de Roch Marc Christian Kaboré sur la photo de clôture du sommet du G7, le 26 août, à Biarritz. Le chef de l’Etat du Burkina Faso, invité en tant que président du G5 Sahel, groupe de coopération militaire et de développement qui rassemble la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, n’est pas reparti avec des solutions miracles pour contenir, selon les mots d’Emmanuel Macron, « l’expansion du phénomène terroriste au Sahel ». Roch Marc Christian Kaboré rapporte du G7 un nouveau plan de stabilité. Ce plan, en cours d’élaboration, traduit tout autant l’inquiétude générale que la difficulté à remédier à des maux profondément ancrés, qui font tous les jours davantage de victimes.

Lire aussi Le Mali veut davantage coopérer avec le Burkina pour « venir à bout des groupes terroristes »
La situation régionale est alarmante. Le centre du Mali est embrasé par des mouvements liés à Al-Qaida ou à l’organisation Etat islamique (EI), auxquels s’ajoutent les groupes d’autodéfense constitués sur des bases communautaires. Le Burkina Faso est métastasé. Le Niger est touché. Le bassin du lac Tchad aussi. Et la menace glisse dangereusement vers les pays d’Afrique de l’Ouest, jusqu’ici globalement épargnés, bordant le golfe de Guinée (Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Ghana).

« Partenariat pour la sécurité et la stabilité pour le Sahel »
La création d’un « partenariat pour la sécurité et la stabilité pour le Sahel », annoncée au G7 de Biarritz, est censée répondre à ce glissement géographique de la violence. Le contenu de ce « P3S » doit être précisé lors d’une conférence que l’Allemagne et la France prévoient d’organiser « à l’automne ». En attendant, le communiqué publié le 26 août n’en fournit que les grandes lignes : « Il réunira les pays de la région et leurs partenaires internationaux (…), il aura pour objectif d’identifier les besoins en termes de sécurité et d’accroître l’efficacité des efforts déployés en matière de défense et de sécurité intérieures, notamment en améliorant la coordination internationale, en soutenant la réforme du secteur de la sécurité et en renforçant les forces de sécurité (…) Ses travaux [se fonderont] sur l’idée que des actions de développement à long terme et des mesures de sécurité efficaces font partie de la solution à l’instabilité dans la région. »

Lire aussi Au Sahel, Macron et Merkel veulent renforcer la lutte antidjihadiste
Le G5 Sahel et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui comprend notamment le Sénégal et les pays du golfe de Guinée, sont amenés à coopérer davantage, mais pas jusqu’à former une coalition militaire régionale. L’idée de cet « élargissement » n’est pas nouvelle. Elle apparaît dans plusieurs rapports et recommandations du Conseil de sécurité de l’ONU. Les pays africains concernés multiplient les réunions sécuritaires, dont un sommet exceptionnel qui réunira le G5 Sahel et la Cedeao le 14 septembre à Ouagadougou, la capitale burkinabée.

Source : sur https://www.lemonde.fr
C Ch

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
Le sommet de Nouakchott salue les succès militaires et demande l’annulation de la dette
Image
Le Bernard Madoff mauritanien déclare 2 chamelles et laisse 8 900 personnes sur le tapis
Par Zeinab Filali
Image
BP cédera ses activités pétrochimiques à travers le monde, à Ineos pour 5 milliards de dollars
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
3 questions à... Sokhna Ly, présidente de la Mutuelle des associations féminines d'épargne et de crédit en Mauritanie

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.