[26/12/2019]    

Burkina Faso : Un film sur Thomas Sankara soulève les foules au FESPACO



Le film « Capitaine Thomas Sankara » du réalisateur suisse Christophe Cupelin a soulevé les foules à Ouagadougou lors d’une projection au Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO). Le jeune officier burkinabè dont la mémoire a récemment été utilisée contre la chute de Blaise Compaoré garde bien sa place de héro national 30 ans après son assassinat.

Le documentaire de 90 minutes a fait lever les foules dans la salle de projection.

C’est un récit du jeune révolutionnaire dès son arrivée au pouvoir en août en 1983 jusqu’au coup d’Etat qui l’emporte en octobre 1987. Le passé du « Che africain » est passé en revue dans le film du Suisse. Ses œuvres, ses discours, ses actions pour l’unité de l’Afrique et surtout son engagement pour la liberté de la femme africaine.

Le film rappelle les phrases chocs de Thomas Sankara devant les Nations Unies, et des personnalités diverses du monde comme François Mitterrand.

Le documentaire a été projeté dans un cinéma de Ouagadougou d’à peine 3000 places. A chaque phrase prononcée, la foule se levait et applaudissait. C’est pour la première fois que ce film est montré au Burkina Faso. Plusieurs spectateurs se sont dit « très choqués » par la mort du jeune capitaine. Les plus jeunes comprennent alors pourquoi le nom de ce jeune officier a été brandi lors du printemps arabe burkinabè de 2014 ayant entraîné la chute de Blaise Compaoré.

Ouagadougou © 2015 Agence Afrique

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
TRIBUNE : BIENVENUE AU COLONEL TAYA! Par Ciré Kane
Image
Les séquestrés d’Etat ou la conséquence d’une incompétence notoire?, la suite du témoignage du Pr Mamadou Kalidou BA
Image
AFRIQUE DE L’OUEST : 379 MILLIONS $ POUR SOUTENIR LES SYSTÈMES STATISTIQUES DANS SEPT PAYS
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”

Image
«La Mauritanie ne va pas rejoindre la zone Eco…» (le gouverneur de la BCM)


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.