[10/02/2020]    

Déclaration de la coordinations des Associations culturelles nationales "A propos des langues nationales au parlement.



A propos de l’usage des langues nationales au parlement

La Coordination des Associations culturelles pulaar, sooninke et wolof (ARPRIM, APCLS, APROLAWO) suit avec intérêt le débat polémique autour de l’usage des langues à l’assemblée nationale. En tant qu’organisations à l’avant-garde de la lutte pour la reconnaissance pleine et entière des langues nationales à travers leur officialisation et leur usage dans tous les rouages de la vie nationale, les associations ne peuvent que se féliciter de cette avancée majeure qu’est l’entrée du pulaar, du sooninke et du wolof au parlement par l’institution de l’interprétariat systématique entre ces langues et l’arabe.

La Coordination déplore cependant le caractère limité de cette introduction des langues nationales au parlement puisque la traduction des allocutions n’est opérationnelle que de ces langues vers l’arabe ou l’inverse. Aucune traduction n’est prévue entre pulaar, sooninke et wolof. En outre, les textes sur lesquels travaillent les députés sont exclusivement écrits en arabe et en français. Il conviendrait donc de procéder à la traduction systématique de ces écrits dans toutes les langues nationales.

Nous appelons le Bureau de l’Assemblée nationale à corriger ces dysfonctionnements en toute diligence pour donner pleinement son sens à l’introduction de ces langues dans cette auguste assemblée. Nous lui rappelons également que si le recours aux langues nationales obéit à la logique du droit de chacun des électeurs mauritaniens à comprendre les débats et à en saisir les enjeux, il importe que la chaîne de télévision du Parlement s’ouvre auxdites langues.

Mieux, en leur qualité de législateurs, nos honorables députés ont le pouvoir de faire des propositions de lois en vue de l’officialisation de nos langues nationales pulaar, sooninke et wolof et leur réintroduction dans le système éducatif pour garantir ainsi à chaque citoyen de ce pays le droit de s’épanouir et de se réaliser pleinement dans le respect de la diversité nationale.

Nouakchott, le 08/02/2020
Le Bureau de la Coordination

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
Mauritanie: Le Conseil des Ministres du jeudi 13 février 2020
Image
NOIRS ET HOMOSEXUELS ? EN MAURITANIE : LA DOUBLE PEINE

Note d’alerte
Image
Urgent : Tidiane Thiam jette l’éponge, son remplaçant connu
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”

Image
«La Mauritanie ne va pas rejoindre la zone Eco…» (le gouverneur de la BCM)

Image
Mauritanie - Kane H. Baba : « Je ne suis pas propriétaire de l’électorat négro-africain »

Image
François Gaulme: « Emmanuel Macron voulait rayer la référence post-coloniale»


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.