[10/05/2020]    

Appel panafricain des 100 jeunes leaders africains à l’ère de la pandémie COVID-19 aux Chefs d’Etat et de Gouvernement africains

DECLARATION COMMUNE DES JEUNES LEADERS AFRICAINS DE LA SESSION 10 DE YALI-DAKAR EN RAPPORT AVEC LA PANDEMIE COVID-19



«Appel panafricain des 100 jeunes leaders africains à l’ère de la pandémie COVID-19 aux Chefs d’Etat et de Gouvernement africains au siège de l’Union Afrique Ethiopie/Addis-Abeba».



Nous, Jeunes leaders africains des pays francophones et bilingues, constitués d’Avocats, Entrepreneurs, Médecins et autres professionnels de la santé, Fonctionnaires, Enseignants et Chercheurs universitaires, d’Acteurs de la Société Civile,… issus de la dixième session de formation de Young African Leaders Initiative Dakar « YALI-Dakar », réunis au sein d’une plateforme virtuelle samedi 25 avril 2020 pour examiner les contours et les enjeux liés à la problématique de la pandémie du Corona virus en Afrique, déclarons ce qui suit à la meilleure attention des Chefs d’Etat et de Gouvernement africains :



Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;

La jeunesse africaine que nous constituons, est profondément préoccupée par la vulnérabilité infrastructurelle et institutionnelle, le manque de cohésion africaine, l’indifférence aux découvertes africaines et la difficulté d’anticipation de l’Union Africaine au regard de la propagation de la pandémie COVID-19 et des enjeux que cette maladie suscite dans le rapport entre l’Afrique et le monde Occidental.


Nous avons suivi, comme vous, les annonces coupables de certaines personnalités, qui se sont spécialisées dans la prophétie des malheurs en Afrique, prédisant l’hécatombe des africains par le fait de COVID-19, et réfléchissant sans gêne, sur la possibilité d’utiliser les africains comme « cobayes » des essais cliniques de vaccin contre ce virus. Il fait l’ombre d’aucun doute que ces malheureuses et erronées prédictions n’ont eu pour but que de créer la psychose et la panique généralisées au sein de l’opinion africaine afin d’assoir un plan machiavélique non avoué, présenté comme une œuvre de bienfaisance philanthropique à un peuple dont les habitudes médicales, les épreuves et la grâce divine l’ont immunisé contre la virulence de ce virus qui s’est révélé très mortel dans d’autres zones géographiques.


L’Organisation Mondiale de la Santé « OMS » qui est présentée aujourd’hui comme la superstructure au pouvoir quasi-divin n’échappe pas aux critiques et accusations de toutes sortes. Des révélations gravissimes et punissables ont été faites par certaines personnalités publiques sur sa complicité dans la propagation du VIH, de la Rougeole et d’Ebola en Afrique, mais aussi, sur son instrumentalisation par les lobbies de grandes firmes pharmaceutiques. Ces révélations, bien que non formellement prouvées, entretiennent, dans nos esprit, un doute viscéral des jeunes africains sur la crédibilité de cette organisation à œuvrer véritablement pour le bien être des africains. Les contradictions autour du traitement à base de la Chloroquine, dont l’efficacité a été avérée, proposé par un médecin chercheur français intègre et ami de l’Afrique M. RAOULT et d’autres chercheurs à travers le continent africain, a été au cœur des contestations à cause des pertes des bénéfices qu’un vaccin rapporterait aux firmes pharmaceutiques. L’acharnement de l’OMS à contester, sans une étude préalable ni preuve contraire, les découvertes des remèdes contre le COVID-19 faites par quelques chercheurs africains, constitue de surcroit un autre motif valable qui doit nous interpeler à retourner vers les pharmacopées traditionnelles et nos savoirs faire en médecine africaine.


Le continent africain regorge des ressources naturelles et des savoirs faire, sans pareils, qui ont permis à son peuple de faire face, plusieurs siècles avant la création de l’Organisation Mondiale de la Santé, à une diversité des maladies très mortelles dans le continent. Ces savoir-faire, qui ont fait leurs preuves de guérison à travers les époques, ont été transmis de générations en générations sans jamais se révéler nocifs à la santé humaine africaine. Les avancées ont été enregistrées dans certains pays pour la reconnaissance de la médecine africaine que d’autres qualifient tantôt de médecine traditionnelle, tantôt de charlatanisme par mauvaise foi.


Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;

Rappelant les luttes héroïques menées par nos peuples et nos pays pour l'indépendance politique, la dignité humaine et l'émancipation économique d’une part, et d’autre part, inspirés par les nobles idéaux qui ont guidé les pères fondateurs de notre Organisation continentale et des générations de panafricanistes dans leur détermination à promouvoir l'unité, la solidarité, la cohésion et la coopération entre les peuples d'Afrique, et entre les Etats africains ; il vous incombe le devoir de mettre le peuple africain au diapason de l’Unité. Car, divisés nous sommes faibles. Unie, l'Afrique pourrait devenir, et pour de bon, une des plus grandes forces de ce monde comme l’avaient souhaité les pères des indépendances, et comme le souhaitent encore d’autres contemporains africains. Nous sommes profondément et sincèrement persuadés qu'avec notre sagesse ancestrale, notre dignité, notre respect inné pour la vie humaine, l'intense humanité qui est notre héritage, l'Afrique, unie à travers ses dignes dirigeants, sera hissée au sommet des grands enjeux mondiaux.



Il est clair que nous devons trouver une solution africaine à nos problèmes, et que cela ne peut se faire que dans l’Unité africaine. Comme le disait Julius Nyerere : « l’unité ne nous rendra pas riches, mais il sera plus difficile d’ignorer et de mépriser l’Afrique et les peuples africains s’ils sont unis. Et cela augmentera par voie de conséquence l’efficacité des décisions que nous prenons et que nous essayons de mettre en œuvre pour notre développement ». Parfois certains événements poussent les gens à s’unir pour voir dans une même direction. Aujourd’hui, la pandémie COVID-19 nous impose cette attitude. Traduisons ensemble en réalité les efforts de Kwame Nkrumah, Julius Nyerere, Patrice Lumumba et de Ben Bella de construire l’Unité africaine sur des bases d’autodétermination, d’indépendance et de planification socialiste.


« L'humiliation du continent africain ne réside pas uniquement dans la violence, à laquelle l'Occident nous a habitué. Elle réside également dans notre refus de comprendre ce qui nous arrive », le déclarait une élite africaine. C’est pourquoi comme tous les autres panafricanistes, nous pensons et sommes convaincus que : « les solutions réelles aux problèmes d'un peuple ne peuvent être calquées sur les expériences des autres peuples ». Nous avons tout à gagner à décider pour l’avenir de l’Afrique sans compter à un quelconque salut qui nous viendrait de l’Est ou de l’Ouest. L’heure est venue de penser Afrique en comptant sur les fils d’Afrique. Il vous incombe de regarder en direction de l’avenir radieux de l’Afrique en offrant de meilleures conditions d'existence aux peuples d'Afrique.


Les enjeux et les défis de la mondialisation imposent aux élites et décideurs politiques africains de renforcer, si ce n’est se doter, des institutions spécialisées autonomes, fonctionnelles et efficaces dans tous les domaines existentiels et de valoriser les travaux et découvertes de leurs chercheurs. Ainsi guidés par la pensée profonde de Gamal Abdel Nasser qui préconise : « si tu peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appels aux hommes les plus valeureux », c’est à ce juste titre, que nous jeunes leaders africains vous lançons cet appel panafricain pressant et vous recommandons, subséquemment à la crise sanitaire du siècle dû au COVID-19, ce qui suit :

Réformer et renforcer le Centre Africain de Prévention et de Contrôle des Maladies « Africa CDC » afin qu’il permette aux États Africains dans leur ensemble d’être à mesure de réagir efficacement à l'apparition de flambées épidémiques des maladies infectieuses et autres menaces contre la santé publique en Afrique grâce aux recherches prospectives et de qualité ;
Renforcer le rôle et réformer l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle « OAPI » afin de faire elle, au-delà des aspects de protection de la propriété intellectuelle, un dispositif institutionnel africain de promotion des réalisations et de découvertes menées par les africains dans le secteur de la santé ;
Allouer un budget adéquat pour le fonctionnement sans faille des institutions précitées ;
Mettre en place un réseau panafricain structuré et contrôlé de distribution des médicaments et remèdes produits en Afrique ;
Instituer un prix africain d’innovation africaine destiné aux Chercheurs et professionnels de santé ayant réalisé des découvertes innovantes dans le domaine de la santé ;
Apporter un soutien continental au « Covid-organics » mise en place au Madagascar, et poursuivre les recherches à l’échelle africaine dans le but d’améliorer ses vertus thérapeutiques et le rendre disponible partout en Afrique.

- Guidés par notre vision commune d'une Afrique unie et forte, ainsi que par la nécessité d'instaurer un partenariat entre les gouvernements et toutes les composantes de la société civile, en particulier les femmes et les jeunes afin de renforcer la solidarité et la cohésion entre nos peuples, nous vous informons de notre résolution commune et partagée de mettre en place, dans les jours qui suivent, une organisation panafricaine des jeunes qui va œuvrer en collaboration avec l’envoyée spéciale de la Jeunesse et le Conseil Consultatif qu’elle dirige et bien d’autres organisations africaines des jeunes afin de contribuer à la vision de l’Agenda 20-63 celle d’une « Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens, et représentant une force dynamique sur la scène internationale ».


- Au demeurant, nous vous prions d’apporter soutien et crédit, Messieurs les Chef d’Etat et de Gouvernement, à notre démarche dont les aspirations convergent vers une volonté commune et partagée de faire de l’Afrique un continent intégré, politiquement uni, basé sur les idéaux du panafricanisme et sur la vision de la renaissance africaine.

«Avec l’Afrique unie nous vaincrons »

Fait en Afrique le 28 avril 2020



LISTE DES 100 JEUNES LEADERS SIGNATAIRES



Nom Prénoms Genre PAYS
Oke Olive Linda Dorris Junior Femme BENIN
Hounkpe Kuassi Pacôme Homme BENIN
Faton Zinsou Yves Homme BENIN
Daïzo Myriam Régina Ambavi Femme BENIN
Houdo Yves Olimanne Homme BENIN
Kabore Fatoumata Femme BURKINA FASO
Zongo Déogracias Mathilde Sigapinda Femme BURKINA FASO
Sebgo Sidlawendé Marie Danièle Femme BURKINA FASO
Werem Fatoumata Leila Femme BURKINA FASO
Yameogo Wango Kiswendsida Aristide Homme BURKINA FASO
Gomba Kelepa Azeta Femme BURKINA FASO
Ishimwe Milly Homme BURUNDI
Miburo Révérien Homme BURUNDI
NIRERE CLAUDIA Femme BURUNDI
Djoussi Nde Léa Rosine Femme CAMEROUN
Makolle Christel Jean-Joël Homme CAMEROUN
Atangana Noah Steve Anthony Homme CAMEROUN
Bakoue Evina Emeline Marthe Femme CAMEROUN
Gankep Kapya Hourielle Aristide Femme CAMEROUN
Ahmat Ben Barbonsou Homme TCHAD
Borges Semedo Maria de Fatima Femme CAP VERT
Pereira Vaz Natalino De Jesus Homme CAP VERT
Mouniat Soule Femme COMORES
ANNA Miha Odette Femme COMORES
FAOUZA SAID Femme COMORES
issa Sahla Femme COMORES
Coulibaly Tenon Brahima Homme COTE D'IVOIRE
Bakayoko Adja Assana Femme COTE D'IVOIRE
Nomenyo Mokpokpo Josue Homme TOGO
Dicko Aïssata Femme COTE D'IVOIRE
Ahossane Adjounnin Marie Ange Femme COTE D'IVOIRE
Osman goumaneh Warmog Femme DJIBOUTI
Edzang Obiang Noel Delamar Homme GABON
Agnossi Axelle Nadege Femme GABON
Mara Pricillia Femme GABON
KASSA Elsie Vanessa Femme GABON
Moundziegou Emmanuelle Femme GABON
Bounda Moussavou Max Axel Homme GABON
Babicka Koumba Geniffer Femme GABON
Diallo Halimatou Femme GUINEE
Camara Ibrahima Homme GUINEE
Diallo Maimouna Femme GUINEE
Tounkara Aboubacar Sidiki Homme GUINEE
Balde Mamadou Binta Femme GUINEE
Djalo Mamadu Mutaro Homme GUINEE BISSAU
Djaló Umaro Bela Homme GUINEE BISSAU
Gomes Sikes Homme GUINEE BISSAU
Bari Fatumata Tchuma Femme GUINEE BISSAU
Ebana Nzeng Bindang Jose Paulino Homme GUINEE EQ.
ANDRIAMBELO Ravaka Hariniaina Femme MADAGASCAR
Benatrehina Tellie Annissa Femme MADAGASCAR
RANDRIANJAFIZANAKA Soary Tahafe Femme MADAGASCAR
ANDRIANARY Vero Haingo Tiana Femme MADAGASCAR
RAJAONAH Aina Mickael Homme MADAGASCAR
Rakotomalala Epouse Radavidrason Marie Hanitriniaina Femme MADAGASCAR
RAMAMONJISOA Solo Mampionona Femme MADAGASCAR
RAZAFIARISON SALOHY NY FITIA Femme MADAGASCAR
Tata Baba Femme MALI
Assietou Fofana Femme MALI
Kassougué Amadou Homme MALI
Koina Nanamoye Femme MALI
Camara Abdoul Karim Homme MALI
Fatoumata A Berthe Femme MALI
UNNOOP MANISHITA Femme MAURICE
Beeharry Bhoomeswarsingh Homme MAURICE
M’bareck Aminetou Femme MAURITANIE
M'khaitir Fatimetou Femme MAURITANIE
Vall Elwely Homme MAURITANIE
Sy Djibril Homme MAURITANIE
Brahim Mariem Femme MAURITANIE
Camara Diariata Salif Femme MAURITANIE
Abdoul Kadri Guillay Rachidatou Femme NIGER
Hassoumi Djibo Nana Haoua Femme NIGER
Idrissa Moussa Rakia Femme NIGER
Oumarou Kakale Yacine Homme NIGER
Laoual Laouali Elhadji Kollo Homme NIGER
Kakule Musambaghani Veridique Homme RDC
Ayagirwe Byamungu Carine Femme RDC
Safi ngumbe fanel Fanel Femme RDC
ALAUWA BOKOMBO Jean-François David Homme RDC
TSHIZANGA MUKUNDI Patricia Femme RDC
Mofu Naomie Anais Femme RDC
KOKO KIRUSHA Janvier Homme RDC
SHUKA JEYARAJ Homme RDC
NZIKOU BEAUSSANGO TONY-BRANLY Homme CONGO BRAZZAVILLE
Conceiçao Da Graça Pires Roger Homme SAO TOME ET PRINCIPE
Costa Dos Ramos Nérsys Homme SAO TOME ET PRINCIPE
Viana Xavier Da Trindade Ludmila Femme SAO TOME ET PRINCIPE
Maquengo Vaz Bandeira Sandra Alice Femme SAO TOME ET PRINCIPE
Dos Ramos Tiny Adelcina Femme SAO TOME ET PRINCIPE
Faye Mbéne Femme SENEGAL
Thiane Coumba Homme SENEGAL
Faye Bruno Diomaye Homme SENEGAL
Dione Anta Ndaw Femme SENEGAL
Diop Mor Welle Homme SENEGAL
Diallo Fatoumata Binta Femme SENEGAL
Djonyabe Yaoldoum Keurba Séverin Homme TCHAD
Djimnade Parfait Homme TCHAD
Ifogo Serge Serge Homme TCHAD
Allah-Rassem Camara Homme TCHAD
Keleyo Karine Femme TCHAD
Noudjilembaye Adèle Femme TCHAD
Elhadj Abakar Malloum Homme TCHAD
Akpadja Akoko Natacha Femme TOGO
Nadjagou Lalle Yentaguime Homme TOGO
Wagou Bouame Homme TOGO
Hukporti Venunye Biasa Femme TOGO
Bando P'tanam P'konteme Homme TOGO
Azianti Amavi Kafui Femme TOGO
SAMBONGOU Dayié Femme TOGO


CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
La Commission interministérielle annonce de nouvelles mesures préventives
Image
Mauritanie/Santé : Les médicaments en rupture disponibles dans les grands hôpitaux de Nouakchott
Image
COVID-19 : LA RDC NE COMPTE PAS FERMER SES MINES
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.