[17/05/2020]    

LA MINUSCA LANCE DEUX NOUVELLES OPERATIONS DE PROTECTION ET SECURISATION DANS LA REGION CENTRE DE LA RCA

(COMMUNIQUE DE PRESSE)



Bangui, le 17 mai 2020 - Dans le cadre de son mandat de protection des populations, la Force de la MINUSCA vient de lancer deux opérations majeures à savoir l’opération « Igana siriri » (Ramener la Paix en Sango) à Ndélé (centre-nord de la République centrafricaine) ainsi que dans le triangle Sibut-Grimari-Kouango (préfectures de Ouaka et Kemo), afin de faire face à la situation sécuritaire dans ces régions.



L'opération à Ndélé sera menée conjointement avec la centaine de soldats FACA, qui viennent d’être déployés dans la ville, et vise à rétablir un environnement sûr et sécurisé dans et autour de la ville, d'assurer la protection des civils et d’aider à la mise en place de conditions sécuritaires permettant la reprise immédiate des activités humanitaires destinées aux populations notamment celles ayant fui leurs foyers. Elle a aussi pour objectif de créer les conditions favorables à une solution politique durable à la crise dans la préfecture de Bamingui-Bangoran, contribuant ainsi à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA) dans la région. A cet effet, les effectifs sont renforcés notamment avec le déploiement d’une unité de casques bleus d’intervention rapide dédiée aux opérations d’ampleur ainsi que l’envoi d’un détachement de policiers des Nations Unies, à même d’appuyer les enquêtes initiées et de contribuer au maintien de l’ordre afin de prévenir tout acte criminel dans la ville. L’opération à Ndélé se justifie par la série d'attaques délibérées contre la population civile par les groupes armés, auxquelles la Force de la MINUSCA a dû répondre avec vigueur le 29 avril dernier, pour expulser les assaillants de la ville.



Quant à l'opération dans le triangle Sibut-Grimari-Kouango, le but est de mettre fin aux activités illégales du groupe criminel dirigé par le dénommé Ayoloma, à renforcer la protection des civils et à assurer la liberté de mouvement le long des axes principaux et secondaires dans la zone Sibut-Grimari-Kouango. L’opération fait suite aux exactions commises par ce groupe sur la population locale, dont celle du 15 mars dernier au cours de laquelle un soldat de la paix burundais est tombé dans sa mission de protection des civils.



En plus de ces deux nouvelles opérations, la Force de la MINUSCA poursuit l’opération « Kiri na autorité » (Restaurer l’autorité de l’Etat) lancée le 10 avril dans l’Ouest de la RCA, afin de freiner les activités des groupes armés qui, en période de transhumance, taxent illégalement les populations et contribuent à l’insécurité. A cet effet, l’ultimatum de la Force, début mai, a forcé les éléments du groupe Retour, réclamation et réhabilitation (3R) à quitter le village de Baboua (Nana-Mambéré) où ils tentaient d’installer une base, en violation de l’APPR-RCA. Par ailleurs, dans la Lobaye, les Forces onusiennes contrôlent la zone et surveillent les routes de transhumance afin d’éviter tout incident entre populations nomades et sédentaires.



Malgré le contexte du COVID-19, la MINUSCA réitère son engagement à exécuter pleinement son mandat, notamment la protection des civils et des institutions, l’appui à la mise en œuvre de l’Accord de paix et la création d’un environnement sécuritaire propice à la tenue des prochaines élections. Elle continue à travailler étroitement avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines comme en témoigne le soutien important apporté récemment par la Force et la Police de la MINUSCA au déploiement de policiers et de gendarmes à Ippy, Bria et Kaga-Bandoro, ainsi que des FACA à Ndélé, des régions où les forces de défense et de sécurité centrafricaines étaient absentes depuis 2012.







United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic

Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine

Vladimir Monteiro

Porte-parole

MINUSCA - Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 - Bangui, Central African Republic

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
La Commission interministérielle annonce de nouvelles mesures préventives
Image
Mauritanie/Santé : Les médicaments en rupture disponibles dans les grands hôpitaux de Nouakchott
Image
COVID-19 : LA RDC NE COMPTE PAS FERMER SES MINES
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.