[07/07/2020]    

Mauritanie : IFC finance Addax Energy S.A. pour maintenir les importations de produits pétroliers sur fond de pandémie de Covid-19



Nouakchott, Mauritanie, 6 juillet 2020 — La Société Financière Internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un prêt de 35 millions de dollars, dans le cadre d’une facilité de crédit d’un montant de 200 millions de dollars structurée par Société Générale, pour permettre à la société Addax Energy S.A. d’assurer les importations essentielles de produits pétroliers en Mauritanie, et ainsi préserver les emplois et l’activité économique dans des secteurs clés.

Cet investissement aidera la Mauritanie à maintenir, pour les six prochains mois, les importations de produits pétroliers, indispensables au fonctionnement de son économie, dans un contexte marqué par des difficultés d’approvisionnement en raison de la pandémie de COVID-19. La Mauritanie est un pays du Sahel qui dépend fortement des importations de pétrole.


L’investissement d’IFC s’inscrit dans le cadre de son mécanisme de financement accéléré mis en place pour accompagner ses clients – et les milliers de petites entreprises qu’ils soutiennent – face à la crise provoquée par la pandémie. Ce financement témoigne aussi de la stratégie du Groupe de la Banque mondiale visant à renforcer l’appui au Sahel, une région durement touchée par les effets du coronavirus et confrontée, en outre, à des défis sécuritaires.



« Depuis plus de 30 ans, Addax Energy S.A. est l’un des fournisseurs de produits pétroliers et d’énergie les plus établis et les plus fiables en Afrique », souligne son directeur financier, Stephen Paris. « Nous sommes extrêmement fiers d’avoir été choisis pour la troisième fois consécutive comme principal fournisseur de produits pétroliers de la Mauritanie. Nous exprimons aussi notre reconnaissance aux banques partenaires ainsi qu’à IFC pour sa confiance et son soutien renouvelés, tout particulièrement en cette période difficile marquée par la volatilité du marché pétrolier et les défis liés à la pandémie de COVID-19. »



Pour sa part, Aliou Maiga, directeur régional d’IFC pour l’Afrique de l’Ouest et centrale, a affirmé : « Cette facilité de crédit est importante pour l’économie mauritanienne. Elle permettra d’atténuer certains impacts économiques de la pandémie en garantissant la fourniture d’énergie dans le pays et en évitant des ruptures dans les chaînes d’approvisionnement. Cet appui au secteur privé va aider à assurer la stabilité de l’économie et préserver les emplois durant cette période difficile. »



Cliente d’IFC depuis 2018, la société Addax Energy S.A. est l’un des plus grands fournisseurs indépendants de produits pétroliers et gaziers en Afrique. En avril 2020, elle a remporté un appel d’offres pour l’approvisionnement de la Mauritanie en hydrocarbures sur une période de six mois.



La facilité de crédit financera l’achat, le transport, le stockage et la vente de produits pétroliers, afin de maintenir la continuité de l’approvisionnement énergétique dans les transports, l’agriculture, la pêche, l’exploitation minière et d’autres secteurs économiques clés en Mauritanie, et ainsi aider les entreprises du pays à maintenir leur activité et préserver les emplois.



Les répercussions économiques et sociales de la pandémie vont être lourdes en Mauritanie. D’après le FMI, le pays entrera en récession en 2020. Ses exportations ont chuté sous l’effet de la crise liée au coronavirus, menaçant à la fois les emplois et les investissements. Face aux perturbations attendues dans les chaînes d'approvisionnement, il est crucial de maintenir la fourniture de marchandises, et en particulier les importations de produits pétroliers raffinés dont la Mauritanie est tributaire.

L’investissement annoncé aujourd'hui vient s’ajouter à une facilité de crédit de deux ans d’un montant de 255 millions de dollars accordée en mai 2018 à Addax Energy S.A. par IFC, Société Générale et trois autres institutions financières.


À propos d’IFC
Organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d'aide au développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Nous travaillons dans plus de 100 pays en utilisant notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des débouchés dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2019, nous avons investi plus de 19 milliards de dollars dans des sociétés privées et des institutions financières dans les pays en développement, mobilisant les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ifc.org.

À propos d'Addax Energy S.A.
Branche commerciale d’Oryx Energies S.A., Addax Energy S.A. est l’un des plus grands et plus anciens fournisseurs indépendants de produits et services pétroliers et gaziers en Afrique. Oryx Energies S.A. est un groupe suisse, détenu en majorité par le groupe d’investissement privé The Addax and Oryx Group PLC. Né de la fusion des activités de négoce et des activités en aval d’AOG, Oryx Energies S.A. est aujourd’hui présent dans 17 pays d’Afrique subsaharienne et assure depuis plus de 30 ans l’approvisionnement, le stockage et la distribution des produits pétroliers et gaziers nécessaires aux particuliers, aux entreprises et aux activités maritimes d’Afrique subsaharienne.

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
Le nouveau Premier ministre prend fonction
Image
Les avocats ont choisi O. Ebety comme bâtonnier
Image
L’UE débloque 15,5 millions € pour financer 300 start-ups dans 13 pays africains, dont le Togo
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
3 questions à... Sokhna Ly, présidente de la Mutuelle des associations féminines d'épargne et de crédit en Mauritanie

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.