[18/08/2020]    

"C’est l’échec même de la politique française"



Paris a classé en zone rouge le Sahel après l’attaque de Kouré. Si les dirigeants sahéliens n’ont pas réagi, des observateurs dénoncent la politique française dans la région.


Après l’assassinat le 9 août dernier au Niger de six Français et de deux Nigériens, le ministère français des Affaires étrangères déconseille à ses ressortissants de se rendre dans les pays du Sahel désormais classés en zone rouge, à savoir le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso.

Selon le Quai d’Orsay, la menace d’attentat et d’enlèvement visant des Occidentaux demeure élevée dans la zone sahélienne, mais aussi dans les pays limitrophes.



Contradictions ?

Cette décision choque Aly Tounkara, enseignant à l’université de lettres et de sciences humaines de Bamako, et spécialiste de l’islam politique :

"On ne peut pas rester dans des salons climatisés à Paris ou Washington et mettre tout une liste de pays sur ce qu’on pourrait qualifier de carte rouge. Et dans le même temps, brandir les succès militaires remportés dans lesdits pays. Donc, vous comprendrez aisément combien le Quai d’Orsay se trouve au cœur même de la contradiction."



Ce membre du Consortium international des journalistes d’investigations (ICIJ) et par ailleurs président en exercice du Centre Norbert Zongo pour le journaliste d’investigation en Afrique de l’ouest (CENOZO) croit que Paris serait en partie comptable de l’enlisement sécuritaire dans le Sahel :

"On peut dire d’emblée que c’est l’échec même de la politique française mais aussi de Barkhane (l'opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014 et est dirigée par l'armée française pour lutter contre les djihadistes dans le Sahel). La France a misé sur le tout sécuritaire au lieu que ça soit des actions concrètes de développement dans ces zones qui connaissent l’insécurité."

La France recommande la prudence à ses ressortissants dans le Sahel et les pays limitrophes
La France recommande la prudence à ses ressortissants dans le Sahel et les pays limitrophes

Coopération étroite en Paris et le Sahel

C’est pourquoi le sociologue Mohamed Amara, auteur de l'essai "Le Mali rêvé", plaide pour une étroite coopération entre la France et ses partenaires du G5 Sahel :

"Donc, ce serait bien qu’il y ait un cadre de coopération, qu’il y ait de la concertation. Ce qui permettrait de lever toute équivoque par rapport à une politique qui est une politique de deux poids deux mesures où, quand ce sont des Français qui sont attaqués, on voit tout de suite que le Quai d’Orsay monte au créneau. Mais la même politique devrait aussi se faire du côté des pays africains, des Nigériens, des Burkinabè."

Jusqu’à présent, aucun des dirigeants politiques de ces pays classés en zone rouge n’a réagi officiellement à cette décision de la diplomatie française.

dw.com

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
L'ex-président mauritanien Aziz à nouveau interrogé par la police
Image
Les syndicats de la santé demandent au gouvernement l’application de l’accord conclu et menacent d’aller en grève
Image
Mamadou Racine Sy: «Il faut un véritable Plan Marshall pour le tourisme sénégalais»
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
3 questions à... Sokhna Ly, présidente de la Mutuelle des associations féminines d'épargne et de crédit en Mauritanie

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.