[05/09/2014]    

L'histoire est un tribunal impitoyable qui rendra inévitablement des jugements sévères contre les injustes, les oppresseurs et les gâcheurs



D’un jour à l’autre se dévoile la vraie nature du régime de Mohammed ould Abdel Aziz qui est un régime putschiste, despotique et manifestement hostile aux intérêts du peuple. Il instrumentalise l’autorité de l'Etat et de ses ressources pour protéger et garantir des intérêts privés, régler des comptes avec ses adversaires, mener des actes odieux d'espionnage et d’empiètement sur la vie privée des citoyens en diffusant publiquement, et de façon horrible et affreuse des informations relatives à la vie privée contrairement à la loi et à l’éthique. Ce contexte a donné naissance à la grave crise multidimensionnelle que traverse la «nouvelle Mauritanie».
Le régime de ould Abdel Aziz a reçu de fortes gifles de la part du peuple mauritanien, en particulier le rejet retentissant des amendements anticonstitutionnels par le sénat et le boycott populaire de la mascarade référendaire du 05/08/2017, et ce malgré la mobilisation de toutes les ressources de l'État et l'intervention du Président, des ministres, des directeurs, des préfets et des gouverneurs. Ceci montre bien que le peuple mauritanien a pris conscience des duperies aziziennes qui ont pour objet de dissimuler la corruption transfrontalière et les biens mal acquis à l’intérieur comme à l’extérieur, les marchés suspects de gré à gré de milliards, voire des dizaines de milliards de dollars, marchés passés illégalement en violation des lois et dans la soumission aveugle aux insatiables caprices mercantiles.

Et si nous passons sous silence (ce qui n’est pas absolument le cas) les enregistrements d’Accra et les caisses de Coumba BA, nous ne pouvons pas négliger le prétendu tir d’ami de Tweila survenu le 13.10.2012, qu’un témoin oculaire, en l’occurrence le sergent doué de conscience, Ahmed ould Mohamed M’Bareck, estime être une mauvaise mise en scène impliquant de hauts officiers de l’armée et des organes étatiques et qui ne convainc personne. Ce n’est en fait que l’une des formes de fraude érigée en mode de gouvernance dans notre pays. Où sont donc les responsables de la promotion de la vertu et la prévention du vice ?
Au lieu d’en tirer les leçons et de trouver des solutions aux graves problèmes de la population, hausse de prix, bas salaires, soif, chômage, oppression, injustice, clientélisme et favoritisme, et au lieu d’œuvrer pour obtenir un large consensus national, le pouvoir adopte une stratégie de fuite en avant et invente une histoire montée de toutes pièces afin de distraire l'opinion publique de ces problèmes, crimes et scandales en lançant des accusations gratuites et infondées à l’encontre des honorables sénateurs dont le combattant Mohamed ould Ahmed Ghada, des syndicalistes honnêtes, des journalistes indépendants, des officiers patriotiques et des hommes d’affaires critiques.
Ils ont été traduits en justice dans le cadre d’un simulacre de procès qui a violé toutes les dispositions de la loi relatives aux principes de fond et de forme au point de contraindre le pouvoir judiciaire à antidater les procès-verbaux de l'enquête.

L'Union des forces de Progrès (UFP), qui mesure pleinement la gravité de la situation :
? condamne fermement l'interpellation et l'arrestation des sénateurs, syndicalistes, journalistes, officiers et hommes d'affaires pour des raisons fallacieuses et exige leur libération immédiate et sans conditions. ‘’Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils (éprouveront)’’ ;
? déclare son soutien ferme pour tous, jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur pleine liberté et leurs droits spoliés ;
? exhorte tous les militants honnêtes et patriotes à se mobiliser pour endiguer la dérive autocratique dans laquelle s’enfonce le pays et qui n’épargnera personne ;
? Attire l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur la gravité de la situation actuelle de la Mauritanie et sur la nécessité d’agir ensemble pour sauver le pays.

Vive la Mauritanie libre et prospère !
A bas la répression aveugle et le tâtonnement honteux
A bas les coups d’état sous toutes les formes
Notre peuple dans toutes ses composantes nationales et sociales vaincra.
Le mal disparaîtra et le droit finira toujours par triompher.


Nouakchott, le 04 septembre 2017

Le Secrétariat National chargé de la communication (UFP)

_____________________________________________

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Festival de Cannes : trois films pour porter le flambeau africain
Image
Migrants: la demande italienne est un "chemin vers l'enfer", selon le Premier ministre tchèque
Image
ALERTE INFO: Un militant anti féodalité en arrestation à Nouakchott
Image
Libye : la NOC annonce la réouverture des principaux terminaux d’exportation de pétrole
Image
Henri Camara : "Limoger Aliou Cissé serait…"

INTERVIEWS

Image
Mauritanie : «Nous avons quitté le Franc CFA et nous ne le regrettons pas » (Gouverneur de la Banque Centrale)

Image
Interview exclusive avec Hamed Diane Séméga, haut commissaire de l’OMVS

Image
Karine Bonneau (FIDH): «La libération de Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président congolais, est envisageable, mais...»

Image
Le président angolais João Lourenço: accordons «le bénéfice du doute» à Kabila

Image
Burkina-Taïwan : « Il est très difficile pour un pays africain de résister à la pression chinoise »

Image
Abdelmalek Alaoui : « Le Maroc arrive plus rapidement à progresser dans les pays africains musulmans que dans les autres pays. »


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.