[19/07/2021]    

L'adaptation, priorité de l’Afrique à la COP26



(Agence Ecofin) - Alors qu’elle n’émet que 4 % des émissions mondiales de GES, l’Afrique en subit les plus grandes conséquences telles que l'insécurité alimentaire, les déplacements de population et les pénuries d'eau. Elle entend donc œuvrer pour faire avancer sa priorité qu’est l’adaptation.

Lors de la COP26, les pays africains lanceront un objectif d'adaptation et adopteront une stratégie pour l’atteindre. Les gouvernements africains consacrent déjà entre 2 et 9 % de leur PIB au financement des programmes d'adaptation.

Ils entendent demander aux pays développés d'éviter de transférer leurs responsabilités climatiques, y compris leurs émissions cumulées de gaz à effet de serre (GES), aux pays en développement. En outre, les pays développés devront fixer des objectifs clairs pour atteindre des émissions nettes nulles, d'ici 2050.


Sur la base des engagements et obligations de l'article 4 de la CCNUCC, les pays développés doivent mobiliser et fournir un financement climatique adéquat et transférer des technologies respectueuses de l'environnement aux pays africains, et combler leur déficit de financement climatique de 100 milliards $ par an. Les pays doivent par ailleurs parvenir à un accord sur la poursuite du financement climatique à long terme dans le cadre de la CCNUCC.

En outre, l'Afrique a besoin d'un soutien pour ses chantiers prioritaires que sont l’Initiative de l'Afrique sur les énergies renouvelables (AREI) et l'Initiative d'adaptation en Afrique (AAI). Ce soutien financier devra plus revêtir la forme de subventions que de prêts qui augmentent sa dette.

Le mécanisme de transparence de l'Accord de Paris qui a échoué lors de la COP25 devra progresser lors de la COP26. Les dirigeants africains entendent enfin, œuvrer pour que le continent accueille la COP27 en novembre 2022 en Egypte.

Gwladys Johnson Akinocho

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
AJD-MR : clarification.
Image
Rendez-vous 07/10/2021 à Paris | Sortie de la version française d’un livre biographique sur le député mauritanien Biram Dah Abeid.
Image
La dette mondiale se rapproche de 260% du PIB global, mais pas de raison de s'affoler, selon S&P Global Ratings
Image
Éliminatoires Mondial 2022: bonne pioche pour le Mali et le Nigeria, le Bénin rate le coche

INTERVIEWS

Image
Entretien exclusif avec Achille Mbembé


Image
3 questions à... Sokhna Ly, présidente de la Mutuelle des associations féminines d'épargne et de crédit en Mauritanie

Image
Interview d'Ahmedou Ould Abdallah à Biladi: "Diriger un Etat n’est pas un butin de guerre"

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.