[29/02/2024]    

D'horribles révélations au procès des auteurs accusés du meurtre de Soufi Ould Cheibani



Senalioune - Le procès des huit policiers accusés du meurtre de l’activiste feu Soufi Ould Cheine a commencé dernièrement, avec des révélations sans précédent sur les détails de cet abominable crime survenu dans l’un des commissariats de police.

Le premier témoin dans cette tragédie qui prendra sans doute, plusieurs mois pour révéler toutes ses zones d’ombres, en l’occurrence le sergent de police Mohamed Ould Elemine, dit Mahmoud, qui était chargé de superviser l’équipe de garde au commissariat, a déclaré avoir reçu la victime du chef de section Ch. Gh. en exécution du mandat d'arrêt, disant :

- Le plaignant de la victime était présent

- Le frère de la victime (membre du GGSR) est venu me voir, demandant de la placer victime sous sa garde ; cet à quoi le Commissaire s’est opposé

- Le Commissaire a ordonné que la victime lui soit présentée dans son bureau... La victime est sortie bien portante de la cellule.

- Un de mes collègues a apporté des menottes en fer du poste de garde au bureau du Commissaire.

- Quelques instants plus tard, un de mes collègues est revenu vers moi, les mains couvertes de sang.

- Je ne pouvais pas rester sur les lieux car subi récemment un cathétérisme... et mon cœur était sensible... je suis sorti du Commissariat et je suis resté devant.

- Trois individus relevant de la CSPJ (Commissariat Spécial de la Police Judiciaire) étaient présents, sans que je sache pour quel motif

- L'un des agents a demandé une voiture de police pour emmener la victime à l'hôpital.

- Le commissaire m'a demandé de rédiger un rapport sur l'incident, sous prétexte d’une demande formulée par le Procureur de la République d’une déclaration sur les noms des membres de l’équipe de garde. J'ai mis mon nom en tête de la liste car je suis le chef de l’équipe.

- S/J Lorsque la victime a été emmenée dans la salle de sécurité, nous lui avons enlevé son boubou, ses lunettes et tout ce qui pouvait servir au suicide. J'ai également pris sur elle 50 000 ouguiyas comme objets saisis, que j'ai enregistrés dans le registre des états courants.

- S/J une heure et demie est le temps qui sépare environ sa sortie du poste et son retour évanoui,

- S/J Un des agents a changé à l'intérieur du Commissariat ses vêtements tachés de sang

- S/J « Concernant la clarification relative au nom de famille du témoin », il dit : « Je suis d’Eoulad Deymane, des gens d’Iguidi et mon nom de famille est (Mahmoud), ce qui a une signification dans le Guebla (Sud).. et ce que je dirais est clair pour moi, parce que je ne suis pas curieux et je vous rappelle que je ne suis pas concerné par l’arrivée tardive du Commissaire.

- S/J l’agent couvert de sang m'a dit que la victime saignait du nez.

- S/J J'ai dit à un de mes collègues : si on me le demande, je témoignerai que c'est vous qui m'avez enlevé de force Soufi.

- S/J Au moment de l'incident, je n'ai pas entendu de bruit suspect car j'étais occupé à regarder des matchs sportifs à la télévision du poste de garde, puis je suis sorti dans la rue car je me sentais essoufflé (puisque que je suis cardiaque).

- S/J La victime est venue au poste et elle est partie sans manifester symptôme de maladie.

La mort du militant des droits de l’Homme Souvi Ould Cheine, survenue il y a un an (11 février 2023), dans des circonstances inconnues et des violences policières présumées avaient déclenché plusieurs manifestations à Dar-Naim, à Nouakchott.

La police anti-émeute avait dispersé les manifestants venus protester aux portes du Commissariat numéro 2 de Dar-Naim, où Souvi Ould Cheine avait été arrêté et où il rendra l’âme à la suite de tortures policières. Le procureur général avait qualifié de crime les actes de violence infligés par les flics au défunt.

Par Oumoulbenina Mint Bamba
senalioune.com

Mauritanie
Afrimac 2 s'investit pour booster l'entrepreunariat féminin


CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Festival nomade culturel : hommage à feu Seymali O. Hemed Vall
Image
Voyage du Président Faye à Nouakchott, nouvel élan économique.

Image
Des mauritaniens parmi plusieurs naufragés découverts dans une embarcation sur les côtes brésiliennes
Image
10 pays les plus riches d’Afrique selon Henley&Partners

Selon le rapport 2024 sur la richesse en Afrique de Henley & Partners , le continent détient actuellement une richesse totale investissable de 2 500 milliards de dollars, et sa population millionnaire devrait augmenter de 65 % au cours des 10 prochaines années.
Image
Foot : Emir Abdou prolongé à la tête des Mourabitounes

INTERVIEWS

Image
Ramadan : engagement citoyen, rencontre avec Mountagha Adama Sall président de l’Association pour le défense de la voix des enfants en Mauritanie

Image
Abolir l’esclavage en Mauritanie

Conformément à la Déclaration Universelle des droits de l’Homme de 1948, des conventions internationales dénoncent et interdisent la mise en esclavage d’êtres humains. Elles sont ratifiées par l’ensemble des états de la planète. Pourtant il existe en dépit de ces traités des états qui pratiquent encore l’esclavage. La République Islamique de Mauritanie est régulièrement pointée du doigt pour cela. Pressenza a rencontré Diko Hanoune, président de l’Association des Haratines de Mauritanie en Europe.

Image
Le Grand Entretien du Blog | En exclusivité avec le géoscientifique M. Aleyda TRAORE


La rubrique Grand Entretien du Blog - ecrit-ose.blog (Le GEB) marque son entrée en 2024 avec une prolifique interview accordée par un natif de la région du Guidimagha mauritanien. En la personne de monsieur Aleyda TRAORE, un Masterien expérimenté en Géosciences et Ressources qui travaille en France depuis quelques années. Nos vifs remerciements à lui pour sa disponibilité qui aboutit à cet entretien d’une belle pointure.


Image
Interview: Mohamed Maouloud, président de l’UFP

M. Mohamed Maouloud, président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) : ‘’Sur les 10 points de l’accord avec le ministère de l’Intérieur, seul celui relatif à la CENI a été appliqué’’

Image
BURKINA FASO : POURQUOI LE PRÉSIDENT DAMIBA SE REND AU MALI ET EN CÔTE D’IVOIRE ?

Pour sa première visite à l’étranger depuis sa prise de pouvoir en janvier, le chef de l’État burkinabé, Paul-Henri Sandaogo Damiba, s’est rendu ce samedi au Mali avant de s’envoler lundi pour la Côte d’Ivoire. Au menu : coopération sécuritaire et réconciliation nationale, explique Windata Zongo, membre du Centre africain d’analyses et de recherches diplomatiques et stratégiques.

Image
Questions à Bakary Tandia à La Nouvelle Expression


Bakary Tandia, est de Kaedi et Djeol. Il réside actuellement à New York, aux USA. Il est le Co-fondateur d’Abolition Institute, une organisation de défense des droits de l’homme se focalisant sur l’éradication de l’esclavage. Dans ce cadre, cette organisation travaille en collaboration avec SOS Esclaves et IRA dont Mr Bakary coordonne l’action aux USA. Ce militant dans l’âme est aussi le Secrétaire Général de Muritani Min Jejitta, une organisation dont la mission est l’application de la justice transitionnelle pour une solution juste, satisfaisante et définitive à la question du « passif humanitaire ». Notre invité a d’autres chapeaux…


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.