[07/03/2020]    

Affaire Bouamatou : Ghazouani continue de tricoter la démocratie en Mauritanie



Il y a un peu plus d’une semaine, la justice mauritanienne a décidé de lever toutes poursuites judiciaires contre les hommes d’affaires Mohamed Ould Bouamatou et Moustapha Ould Limam Chafi, contraints à l’exil par l’ancien pouvoir. Ce faisant, le nouveau président, Mohamed Ould Ghazouani, montre sa volonté de normaliser la vie politique en Mauritanie. Mieux, il solidifie les fondations d’un Etat démocratique.

La justice mauritanienne retrouve sa substance

Les hommes d’affaires Mohamed Ould Bouamatou et Moustapha Ould Limam Chafi peuvent pousser un ouf de soulagement. Après plusieurs années loin de la Mauritanie, ils peuvent à présent envisager de rentrer au pays natal. En effet, le pôle anti-corruption du parquet du tribunal de Nouakchott a annulé les poursuites judiciaires et le mandat d’arrêt international contre Mohamed Ould Bouamatou pour « corruption et fraude fiscale ». L’ancien régime du président Aziz a accusé le fondateur de la Générale de Banque de Mauritanie (GBM) d’avoir financé un groupe de sénateurs qui avait mené une fronde contre son référendum constitutionnel de 2017.

Le pôle antiterroriste a également annulé les poursuites et le mandat d’arrêt lancé en 2011 pour « connivence et liens avec les groupes djihadistes au Sahel » contre Moustapha Ould Limam Chafi, un homme bien introduit dans les palais présidentiels d’Afrique.

L’abandon des poursuites contre l’affairiste Moustapha Ould Limam Chafi et le banquier Mohamed Ould Bouamatou s’inscrit dans une dynamique de normalisation de la vie politique en Mauritanie. Depuis son arrivée au pouvoir en août 2019, Mohamed Ould Ghazouani a ouvert une transition démocratique dans son pays à travers une série d’actions en faveur de l’opposition et des libertés individuelles.

La Mauritanie expérimente les pratiques démocratiques

D’abord au niveau de l’opposition politique, le président mauritanien a initié un dialogue dès sa prise de fonction. Cette initiative visait à recenser les revendications des différents partis pour désamorcer la tension sociale. Lors des échanges, les leaders de l’opposition avaient notamment demandé le retour d’exil de Mohamed Ould Bouamatou et Moustapha Ould Limam Chafi.

Au niveau des libertés, le nouveau pouvoir permet au peuple de s’exprimer dans les règles, comme dans toute bonne démocratie. On en veut pour preuve la grande manifestation devant le palais présidentiel le 13 décembre 2019 pour demander le retour au pays des exilés politiques. Un évènement impensable sous la dictature d’Abdel Aziz.

Aujourd’hui, si tout n’est pas parfait, les Mauritaniens se réjouissent de ce qui a été déjà fait en seulement huit mois de gouvernance. Conscients que Ghazouani peut mieux faire avec le temps, ils se montrent de plus en plus patients avec lui. Les hommes politiques également font bloc autour de lui pour lancer véritablement la Mauritanie sur les rails d’un Etat de droit

perelafouine

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
TRIBUNE : BIENVENUE AU COLONEL TAYA! Par Ciré Kane
Image
Les séquestrés d’Etat ou la conséquence d’une incompétence notoire?, la suite du témoignage du Pr Mamadou Kalidou BA
Image
AFRIQUE DE L’OUEST : 379 MILLIONS $ POUR SOUTENIR LES SYSTÈMES STATISTIQUES DANS SEPT PAYS
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”

Image
«La Mauritanie ne va pas rejoindre la zone Eco…» (le gouverneur de la BCM)


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.