[12/03/2020]    

Journée internationale des droits de la femme : L’AMPEF et Oxfam organisent une conférence-débat sur les droits de la mauritanienne



Au cours d’une conférence-débat sur l’évolution des droits des femmes dans le contexte mauritanien organisée par l’'Association mauritanienne pour la promotion de l'éducation des Filles (AMPEF) et sa présidente Salimata Sy en partenariat avec Oxfam à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme ce mercredi 12 mars, l’imam Abdallahi Sarr a laissé entendre que l’islam confère les mêmes droits à la femme qu’à l’homme. Comment s’y prendre pour faire prévaloir les droits de la femme en Mauritanie.

Du point de vue du sociologue Sow Samba il faut une rupture avec la transmission de ces stéréotypes qui veulent que la femme soit inférieure à l’homme ; l’émergence d’un leadership féminin capable d’interpeller les pouvoirs publics en ce qui concerne le respect droits de la femme ; une autonomie économique des femmes. La société mauritanienne étant capitaliste une dépendance vis-à-vis des hommes n’est pas favorable au respect des droits de la femme.

Pour Sow qui tient pour responsables les femmes elles mêmes dans la transmission des stéréotypes dévalorisants pour la gent féminine à travers l’éducation qu’elles donnent à leurs filles, l’émergence d’un leadership féminin passe nécessairement par le renforcement des capacités des ONG nationales qui militent pour les droits de la femme.
L’avocat et député El Id Ould M’Bareck pense qu’il faut passer par l’application des textes. La Mauritanie a ratifié toutes les conventions internationales, adopté des textes qui garantissent les droits de femmes mais leur application pose problème. La faute incombe en partie à la dualité droit positif/ charia, car nombre des magistrats formés en charia refusent de tenir compte du droit positif.

L’avocat et parlementaire laisse entendre qu’il faut arrêter une stratégie à fin d’inciter les tribunaux à tenir compte de la loi pénale de 183, du code du statut personnel de 2001 et du code de l’enfance de 2015. Autant des lois et codes qui sont de nature à garantir les droits de la femme.
L’objectif de la conférence-débat organisée par AMPEF en partenariat avec Oxfam est de créer un cadre de dialogue intergénérationnel susceptible de contribuer à l’évolution des droits des femmes en Mauritanie. (Lire les discours ci-dessous du directeur pays d'OXFAM etla Présidente de l'AMPEF)


Samba B C




Atelier sur l’évolution des droits des
femmes dans le contexte mauritanien
(Cadre d’échange et de dialogue
intergénérationnel)


Discours du Directeur Pays, D’OXFAM-Mauritanie

Madame/ monsieur le représentant(e) du Ministère des affaires sociales de la famille et de l’enfance

Monsieur Représentant du Ministère de la justice

Monsieur le représentant du commissariat aux Droits de l’homme, a l’action humanitaire et aux relations avec la société civile

Mesdames/ Messieurs les Représentant(e) des agences des Nations Unies

Excellence Monsieur l’ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne
Monsieur le Coordinateur général de l’office technique de la coopération espagnole de l’OCT

Excellence, Monsieur le consul Honoraire du Canada

Madame la Présidente du réseau des femmes parlementaires Mauritaniennes
Mesdames/ Messieurs les représentantes et représentants des ONG nationales et internationales

Mesdames/ Messieurs
C’est pour moi un honneur de vous souhaiter la plus cordiale bienvenue et de vous exprimer ma gratitude pour avoir répondu présent à notre invitation à cet atelier organisé par l’Association Mauritanienne pour la Promotion et l’Education de la Fille en Mauritanienne avec l’appui technique et financier d’OXFAM en Mauritanie.
L’objectif global de cette journée est de vous inviter à une réflexion sur l’état d’avancement des droits des femmes en Mauritanie en vue d’une part de contribuer à la promotion des droits politique, économique, social et culturel des femmes et des filles et d’autre part de renforcer à la fois la dynamique féminine de luttes pour les droits des femmes et des filles, mais aussi d’impulser une dynamique masculine plus sensible à la défense des droits des femmes et de filles.
Je rappelle que cette journée entre dans le cadre de l’édition 2020 de la Journée internationale des femmes, qui a pour thème : « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes».
Au nom d’OXFAM, je salue votre présence à cet atelier qui démontre l’importance que vous accordez à la place de la femme et de la fille dans la vie politique, économique, social et culturel de la Mauritanie mais aussi et surtout de leurs autonomisations sur tous les plans.
Pour mémoire, cette journée trouve son origine dans les mouvements ouvriers du tournant du XXème siècle en Amérique du Nord et dans toute l’Europe. Depuis lors, cette Journée a pris une nouvelle dimension mondiale pour les femmes des pays développés comme pour celles des pays en développement.
Le mouvement international croissant en faveur des femmes, qui a été renforcé par les quatre conférences mondiales des Nations Unies sur les femmes, a contribué à faire de cette commémoration, un point de ralliement pour mobiliser le soutien en faveur des droits des femmes et à la participation de ces dernières à la vie politique, économique et sociale de leurs pays.
Depuis, la Journée internationale de la femme fournit de plus en plus l’occasion non seulement de dresser un bilan des progrès réalisés, mais de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par cette frange importante de notre société qui joue un rôle extraordinaire dans l’histoire de leurs pays et de leurs communautés, mais aussi d’appeler à des changements qui permettent un meilleur être des femmes et font avancer leurs statuts.
Avant de terminer mon propos, j’invite tous les acteurs à contribuer à la défense et à la promotion des droits des femmes et des filles pour qu’ensemble nous bâtissions un monde plus juste dans lequel les hommes, les femmes, les filles, les jeunes jouissent et exercent leurs droits.
Je remercie les représentants des Ministères, des Agences des Nations Unies et de la Coopération, du Réseau des Femmes Parlementaires Mauritaniennes et de la Société Civile Internationale et Nationale pour leur participation.
Je remercie également nos éminents conférenciers qui ont bien voulu partager avec nous leurs connaissances dans les différents thèmes qui leurs ont été proposés.
Je remercie enfin la Présidente et les membres de l’Association Mauritanienne pour la Promotion et l’Education de la Fille en Mauritanienne pour son engagement citoyen pour l’Education de la fille et la qualité de la préparation de cet atelier.

Mesdames/Messieurs je vous remercie de votre attention


Le discours de Mme Camara Salimata SY, présidente de l'Association pour la Promotion de l'Education des Filles

Mr le représentant du Ministère de la justice
Mr le représentant du MASEF
Mr les élus
Très cher partenaire
Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers
Collègues de la société civile
Aimable assistance


Permettez-moi, au nom de l’AMPEF et son partenaire OXFAM de vous souhaiter la bienvenue à cette rencontre.

Nous sommes ici aujourd’hui grâce à OXFAM, un partenaire essentiel de la société civile mauritanienne mais surtout, un partenaire de promotion des droits pour un monde de justice et de droits humains. Cet atelier qui nous réunit ce matin est financé par OXFAM.

Mesdames/Messieurs,
Grace à nos experts en la matière chacun dans son domaine et cette éminente assistante (je veux parler de cette élite avertie et avisée qui est dans cette salle), nous serons informés mais aussi ils nous aideront à mener un débat intéressant sur l’évolution des droits des femmes dans le contexte mauritanien. De ce débat, j’en suis persuadée des pistes de solutions se dégageront pour nos préoccupations.

Ces talents nous fixeront et détermineront sur la marche de nos associations, le dialogue interne voire intergénérationnel. Notre rencontre intervient dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes qui a comme thème cette année « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes ».

Alors notre atelier d’échange et de dialogue intergénérationnel sur l’évolution des droits des femmes dans le contexte mauritanien va contribuer à écrire une nouvelle page de l’histoire de la femme dans sa quête de plus de droits, de justice et trouver des chemins idoines pour une relève assurée.
Je vous remercie




CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Construction d’un futur institut mauritanien des arts par les Émirats Arabes Unis
Image
TRIBUNE : BIENVENUE AU COLONEL TAYA! Par Ciré Kane
Image
Les séquestrés d’Etat ou la conséquence d’une incompétence notoire?, la suite du témoignage du Pr Mamadou Kalidou BA
Image
AFRIQUE DE L’OUEST : 379 MILLIONS $ POUR SOUTENIR LES SYSTÈMES STATISTIQUES DANS SEPT PAYS
Image
Tenue de l'Assemblée Générale de la Fédération de Basketball

INTERVIEWS

Image
En Afrique, «?la volonté de lutter contre la propagation du coronavirus est bien là?»
Entretien Pour Laurent Arnulf, de la société de service International SOS (1), certains pays africains ont une bonne approche de la lutte contre le Covid-19. Beaucoup ne seront cependant pas forcément capables de faire face à la grande vague de l’épidémie.

Recueilli par Agnès Rotivel,

Image
« La fusariose TR4 représente un défi immense pour la filière banane, mais aussi une opportunité » (Denis Loeillet)

Image
L'Interview de L'homme d'affaires mauritanien, Moustapha Ould Chavi : "Ghazouani fait un bon départ" (...)

"C’est même un secret polichinelle de dire que les trafiquants de drogue au Nord du Mali - poursuivis par la Communauté internationale et les appareils sécuritaires de la sous-région - ont reçu la protection du régime de Ould Abdel Aziz".(ALAKHBAR)

Image
Jean-Michel Jacques : « Au Sahel, les victoires sont discrètes mais régulières »

Image
Karamoko Labass Traoré, activiste: “Que la France quitte le Sahel, la Russie nous assistera”

Image
«La Mauritanie ne va pas rejoindre la zone Eco…» (le gouverneur de la BCM)


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.