[07/08/2022]    

Les langues nationales sont le creuset de l’unité nationale



L'usage exclusif du français comme langue nationale a compromis le développement de nos pays, en marginalisant la grande majorité des populations de la vie politique, économique et sociale.

Cependant si l'on considère l’étendue du territoire et le nombre de locuteurs couverts ,les langues nationales viennent avant le français . Le Dioula domine de loin la S/Région Afrique Occidentale francophone(Mauritanie, Senegal, Gambie, Guinee Bissau, Guinée Konakry, SierraLeone, Liberia, Côted’ivoire, Burkina Faso, Mali). Le Tamasheq domine la Région Sahara(Hogard, Ajjer, Sud Libye, Nord Niger, Nord Burkina).



Il en est de même de plusieurs langues nationales en Afrique.



Par l’étendue, le rayonnement social, culturel, les langues nationales constituent un formidable lien et trait d’ union entre les populations de la S/Région Ouest Africaine . Et partant, elles demeurent aujourd’hui le meilleur outil de l’intégration politique de nos Etats. En outre, l’usage des langues nationales, va ouvrir un immense gisement de production dans de nombreux domaines, de l’audiovisuel, de l’édition , l’information, l’éducation, la culture ,l’emploi.



Les langues nationales sont le creuset de l’unité nationale et la garantie de la perpétuation et de la préservation de nos cultures.



C’est grâce en grande partie à l'usage de leurs langues nationales que les Pays d'Asie ont pu réaliser des raccourcis remarquables dans le domaine du développement économique et sociale.



Les Pays qui ont en partage le patrimoine de nos langues nationales doivent mutualiser la transcription, l’enseignement, la formation, l’édition et l’audiovisuel. Ils réaliseront d’énormes économies en devises, en apportant en même temps une grande plus-value à l’économie nationale.



Mais le plus grand bénéfice restera en définitive un citoyen formé, informé, jouant pleinement sa partition dans la construction de la nation.



Hamma Ag Mahmoud

Ancien ministre malien et réfugié en Mauritanie.

Mauritanie
Afrimac 2 s'investit pour booster l'entrepreunariat féminin


CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Communiqué de Presse: Hommage à Feu Diadié Soumaré
Image
M. Biram Dah Abeid, député à l’Assemblée nationale et président de l’Ira : ‘’Le nouveau gouvernement de juillet 2023 est une reproduction toujours plus catastrophique du personnel de la gabegie’’
Image
L’Expo Ramsès: Parc de la villette – Paris
Image
La dette.. la Mauritanie et la Chine
Image
Eliminatoires Can 2024 : La Mauritanie perd deux matchs par forfait à cause d’un ex joueur de Génération Foot

INTERVIEWS

Image
Interview: Mohamed Maouloud, président de l’UFP

M. Mohamed Maouloud, président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) : ‘’Sur les 10 points de l’accord avec le ministère de l’Intérieur, seul celui relatif à la CENI a été appliqué’’

Image
BURKINA FASO : POURQUOI LE PRÉSIDENT DAMIBA SE REND AU MALI ET EN CÔTE D’IVOIRE ?

Pour sa première visite à l’étranger depuis sa prise de pouvoir en janvier, le chef de l’État burkinabé, Paul-Henri Sandaogo Damiba, s’est rendu ce samedi au Mali avant de s’envoler lundi pour la Côte d’Ivoire. Au menu : coopération sécuritaire et réconciliation nationale, explique Windata Zongo, membre du Centre africain d’analyses et de recherches diplomatiques et stratégiques.

Image
Questions à Bakary Tandia à La Nouvelle Expression


Bakary Tandia, est de Kaedi et Djeol. Il réside actuellement à New York, aux USA. Il est le Co-fondateur d’Abolition Institute, une organisation de défense des droits de l’homme se focalisant sur l’éradication de l’esclavage. Dans ce cadre, cette organisation travaille en collaboration avec SOS Esclaves et IRA dont Mr Bakary coordonne l’action aux USA. Ce militant dans l’âme est aussi le Secrétaire Général de Muritani Min Jejitta, une organisation dont la mission est l’application de la justice transitionnelle pour une solution juste, satisfaisante et définitive à la question du « passif humanitaire ». Notre invité a d’autres chapeaux…

Image
«SUR LE TERRAIN, IL Y AVAIT DE VÉRITABLES GUERRIERS»
« Un match très compliqué, très stressant et difficile à préparer » : voilà la lecture que Aliou CISSE a du match barrage retour Sénégal-Egypte que son équipe en remporté hier, mardi, aux tirs aux buts après un score de un à zéro sur le terrain.

Image
Le Grand Entretien du BLOG SONINKIDÉES-J'OSE | Avec l’ingénieur informatique Sidi Camara, le concepteur de l’outil numérique Khrankompé

Image
Jemal Ould Yessa à Mejabat


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.