[26/11/2017]    

Lutte contre le terrorisme : la France se prépare à lâcher l’Afrique de l’Ouest



Par Sadek Sahraoui – Le chef d’état-major de l’armée française, le général François Lecointre, confirme à demi-mot que la décision de son pays de créer la force G5 Sahel résulte de sa peur de s’enliser en Afrique de l’Ouest, où elle compte plusieurs centaines d’hommes. Cette décision est aussi motivée par le manque d’argent. C’est d’ailleurs ce facteur qui a encore fait prendre la décision au général Lecointre d’ajuster les opérations extérieures françaises au Moyen-Orient et dans d’autres parties du monde.



«Sur Barkhane (force anti-djihadiste française de 4 000 hommes déployée dans le Sahel, ndlr), je vais intensifier le soutien à nos partenaires du G5 Sahel pour qu’ils deviennent plus autonomes (…) en essayant de réduire autant que possible l’empreinte au sol», a-t-il affirmé aujourd’hui dans un entretien au Journal du Dimanche.

Le G5 Sahel, qui regroupe cinq pays de la région (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Tchad et Niger) a récemment créé une force militaire conjointe aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, pour lutter contre le terrorisme. La zone est connue pour être l’un des principaux foyers terroristes en Afrique. Cette force, qui a mené difficilement, début novembre, sa première opération et qui bénéficie pour le moment d’un important appui militaire de Barkhane, manque de financements pour être pleinement opérationnelle.

Le chef d’état-major de l’armée française a ajouté qu’«au Levant, où la France est très engagés (avec l’opération Chammal, ndlr), elle entre dans une nouvelle phase», alors que le groupe terroriste Etat islamique (EI), «en tant que proto-Etat maîtrisant des territoires et des ressources liées au pétrole et au gaz, est en train d’être défait». «Je vais étudier comment rester efficaces, mais au moindre coût possible», a assuré le général Lecointre, en évoquant « plein d’options possibles, plein d’acteurs également», comme «la coalition actuelle, l’Union européenne, l’ONU ou l’Otan».

S. S.
algeriepatriotique

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Association Multiculturelle pour un Avenir Meilleur (AMAM): cinquième édition des journées d’échanges et d’intégration culturels
Image
Mauritanie: 3ème mandat, une idée qui fait débat
Image
L’esclavage en Mauritanie, 7 femmes et 7 histoires de vie... vie d’esclaves
Image
La dette publique des principales économies émergentes d'Afrique a globalement augmenté au terme du troisième trimestre 2017
Image
Le Comité exécutif de la CAF en conclave au Maroc

INTERVIEWS

Image
M. Moussa Fall, économiste, consultant international et président du Mouvement pour un Changement Démocratique (MCD) : ‘’La démonétisation n’est qu’un écran de fumée pour ...

Image
Tiebilé Dramé: «L'année 2017 a été la plus meurtrière depuis que IBK est au pouvoir» au Mali

Image
Israël "ne comprend pas" la position radicale du Sénégal sur la Palestine

Image
Guillaume Soro : « J’ai l’habitude des procès en sorcellerie »

Image
Les carnets secrets d'Amadou Makhtar Mbow

Image
Entretien avec Patrice Talon, président du Bénin


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.