[26/11/2017]    

Lutte contre le terrorisme : la France se prépare à lâcher l’Afrique de l’Ouest



Par Sadek Sahraoui – Le chef d’état-major de l’armée française, le général François Lecointre, confirme à demi-mot que la décision de son pays de créer la force G5 Sahel résulte de sa peur de s’enliser en Afrique de l’Ouest, où elle compte plusieurs centaines d’hommes. Cette décision est aussi motivée par le manque d’argent. C’est d’ailleurs ce facteur qui a encore fait prendre la décision au général Lecointre d’ajuster les opérations extérieures françaises au Moyen-Orient et dans d’autres parties du monde.



«Sur Barkhane (force anti-djihadiste française de 4 000 hommes déployée dans le Sahel, ndlr), je vais intensifier le soutien à nos partenaires du G5 Sahel pour qu’ils deviennent plus autonomes (…) en essayant de réduire autant que possible l’empreinte au sol», a-t-il affirmé aujourd’hui dans un entretien au Journal du Dimanche.

Le G5 Sahel, qui regroupe cinq pays de la région (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Tchad et Niger) a récemment créé une force militaire conjointe aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, pour lutter contre le terrorisme. La zone est connue pour être l’un des principaux foyers terroristes en Afrique. Cette force, qui a mené difficilement, début novembre, sa première opération et qui bénéficie pour le moment d’un important appui militaire de Barkhane, manque de financements pour être pleinement opérationnelle.

Le chef d’état-major de l’armée française a ajouté qu’«au Levant, où la France est très engagés (avec l’opération Chammal, ndlr), elle entre dans une nouvelle phase», alors que le groupe terroriste Etat islamique (EI), «en tant que proto-Etat maîtrisant des territoires et des ressources liées au pétrole et au gaz, est en train d’être défait». «Je vais étudier comment rester efficaces, mais au moindre coût possible», a assuré le général Lecointre, en évoquant « plein d’options possibles, plein d’acteurs également», comme «la coalition actuelle, l’Union européenne, l’ONU ou l’Otan».

S. S.
algeriepatriotique

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Festival de Cannes : trois films pour porter le flambeau africain
Image
Mauritanie: Communiqué du conseil des ministres
Image
Mauritanie : controverse après la mort d’un jeune aux mains de la police
Image
13 ans après la bouffée d’oxygène du désendettement, comment l’Afrique s’est à nouveau laissée pièger
Image
FC TVZ : peau neuve du staff avant la prochaine saison

INTERVIEWS

Image
Karine Bonneau (FIDH): «La libération de Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président congolais, est envisageable, mais...»

Image
Le président angolais João Lourenço: accordons «le bénéfice du doute» à Kabila

Image
Burkina-Taïwan : « Il est très difficile pour un pays africain de résister à la pression chinoise »

Image
Abdelmalek Alaoui : « Le Maroc arrive plus rapidement à progresser dans les pays africains musulmans que dans les autres pays. »

Image
Néna Ly, Secrétaire Générale du Club des Jeunes Journalistes (CJJ) à La Nouvelle Expression

Image
M. Gaye TRAORE président ARMEPES-France sur Guidumakha.com: "La charpente de SONI KARAA est basée sur la catégorisation patronymique et déterministe qui fait que certains naissent nobles de statut , d’autres esclaves ou esclaves statutaires."


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.