[12/01/2018]    

Mauritanie. Faux diplômes: un fléau très inquiétant qui gangrène l'administration



Longtemps tabou, le phénomène des faux diplômes est désormais au centre du débat en Mauritanie, où plus de 70% des fonctionnaires d'un premier lot examiné ne seraient pas titulaires de vrais diplômes. Un scandale auquel le gouvernement a décidé de s'attaquer.

La Mauritanie est confrontée au fléau des faux diplômes. Certains cadres à des postes enviables et stratégiques au sein de la haute administration mauritanienne seraient concernés.

Cette réalité était jusque-là un secret de Polichinelle. Des titulaires de doctorat incapables de rédiger un courrier sont légion dans l'administration.

Pour cacher leurs faiblesses, ils se présentent comme «francisants» face à un usager maîtrisant la langue arabe et «arabisants» dans le cas inverse. Une situation connue de tous, mais qui est malheureusement restée taboue.

LIRE AUSSI: Mauritanie: la chasse aux faux diplômes risque d’éclabousser de hauts fonctionnaires

Aujourd’hui, les lignes bougent et les plus hautes autorités ont décidé de s’attaquer au fléau. Ainsi, répondant à la question orale d’un député mercredi après-midi, au cours d’une séance de l’assemblée nationale, Coumba Bâ, ministre de la Fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, a déclaré qu’une Commission d’authentification et d’équivalence des diplômes (CAED), mise en place par le gouvernement, est actuellement à pied d’œuvre.

A ce jour «110 diplômes ont été examinés et seulement 30 ont été authentifiés. Les titres ne satisfaisant pas aux conditions requises pour leur adoption ont été rejetés. Le gouvernement accorde une attention particulière au fléau de la falsification des diplômes. Ainsi, tous les cas de cette nature décelés seront immédiatement déférés devant la justice qui va ouvrir une enquête conformément à la loi. Le phénomène des faux diplômés a un impact négatif sur les prestations du service public», a-t-elle souligné.

LIRE AUSSI: Algérie: un tribunal annule les faux diplômes de deux ministres

«Le gouvernement a désormais adopté une stratégie anticipative pour faire face au phénomène, avec la création de deux nouvelles structures: la Commission nationale des concours (CNC) et la Commission d’authentification et d’équivalence des diplômes (CNAED), présidée par un conseiller du président de la République».

le360.ma

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Association Multiculturelle pour un Avenir Meilleur (AMAM): cinquième édition des journées d’échanges et d’intégration culturels
Image
Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa élu président de la République par le parlement ce jeudi
Image
Mali/esclavage : Simbara BA ostracisé à Nahali (village malien)*
Image
Impact du pastoralisme en Afrique de l’Ouest : La transhumance, une activité économique rentable
Image
Le Comité exécutif de la CAF en conclave au Maroc

INTERVIEWS

Image
M. Moussa Fall, économiste, consultant international et président du Mouvement pour un Changement Démocratique (MCD) : ‘’La démonétisation n’est qu’un écran de fumée pour ...

Image
Tiebilé Dramé: «L'année 2017 a été la plus meurtrière depuis que IBK est au pouvoir» au Mali

Image
Israël "ne comprend pas" la position radicale du Sénégal sur la Palestine

Image
Guillaume Soro : « J’ai l’habitude des procès en sorcellerie »

Image
Les carnets secrets d'Amadou Makhtar Mbow

Image
Entretien avec Patrice Talon, président du Bénin


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.