[12/12/2021]    

Coupe Arabe. Dix associations ont écrit à la Fifa, s’estimant exclues par le terme « arabe »



Plusieurs associations culturelles présentes en Afrique du Nord ont écrit à la Fifa et son président Gianni Infantino afin de faire changer le nom de la Coupe Arabe. Beaucoup, notamment Berbères, ne se reconnaissent pas en ce terme et évoquent « une terminologie discriminatoire ».

La Coupe Arabe bientôt au cœur d’une polémique ? Une dizaine d’associations culturelles de Tunisie, du Maroc mais aussi de France ont en tout cas envoyé une lettre à Gianni Infantino, le président de la Fifa, pour se plaindre de l’emploi du terme « arabe », excluant certaines populations comme les Amazighs (berbères) en Afrique du Nord ou bien encore les Kurdes au Moyen-Orient.
« La Fifa organise pour la première fois un événement construit autour d’un référent ethnico-racial […] Dans son discours, elle adopte une terminologie discriminatoire qui baigne dans une idéologie aujourd’hui dépassée telle l’expression du « monde arabe » qui ne signifie pas grand-chose sinon l’exclusion des autres composantes de la région en question », est-il indiqué dans la lettre.
« Cela nous a choqué »

Contacté, Hassan Aselouani, le coordinateur du mouvement associatif, explique : « La Fifa organise un événement basé sur une race alors qu’ils ignorent les évolutions des peuples. Les habitants d’Afrique du Nord ne disent pas Arabes mais Berbères et les Kurdes ne se considèrent également pas comme Arabes. Cela nous a choqué car ils considèrent que tout le monde est arabe mais ce n’est pas le cas. En Afrique du Nord, on n’utilise pas ce terme, c’est quelque chose d’Occidental. »
Cette contestation n’est pas nouvelle, elle existait déjà lors des précédentes éditions, dont la dernière en 2012, « mais le Printemps Arabe a fait que les peuples se taisent moins, estime Hassan Aselouani. En Libye, par exemple, il y a près de 20 % de Berbères et ceux-ci sont aujourd’hui en négociation pour que leur langue devienne officielle dans le pays, ce qui serait une grande avancée. »
« Ils ne sont là que comme invités »

En Algérie, Tunisie ou Maroc, de nombreux habitants se demandent en effet pourquoi leur pays situé en Afrique participe à cette compétition au Qatar, en Asie, et voient ainsi leur dimension identitaire reniée. De l’autre côté, des pays arabes, dont l’Arabie Saoudite, sont également gênés par la présence des pays d’Afrique du Nord pour des raisons historiques et identitaires.
Le journaliste saoudien Fahid Chamri avait par exemple expliqué récemment que la présence des pays nord Africains en Coupe Arabe n’était « que symbolique puisqu’ils ne sont pas arabes mais berbères. Cette compétition est arabe, ils ne sont là que comme invités. Notamment pour remplir les stades qataris ».

Ouest France

CULTURE

POLITIQUE

SOCIETE

ECONOMIE

SPORT

Image
Communiqué de Presse: Hommage à Feu Diadié Soumaré
Image
Politique : Le parti CAP s’élargit

Le Centre par l’Action et pour le Progrès (CAP) a grossi ses rangs. Le Rassemblement des jeunes indépendants (RJI) vient d’annoncer son ralliement au parti CAP ce 18 juin à Nouakchott. L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie organisée à cette occasion.
Image
COMMUNIQUE DE PRESSE: "finissons la maison du feu Mamadou Demba SY"
Image
Ouverture à Nouakchott d’une conférence destinée à développer le commerce entre la Mauritanie et l’Espagne
Image
Je ne perçois ni salaire ni indemnité de la Fédération Mauritanienne de Football (FFRIM) | Par le président Ahmed Ould Yahya

INTERVIEWS

Image
Questions à Bakary Tandia à La Nouvelle Expression


Bakary Tandia, est de Kaedi et Djeol. Il réside actuellement à New York, aux USA. Il est le Co-fondateur d’Abolition Institute, une organisation de défense des droits de l’homme se focalisant sur l’éradication de l’esclavage. Dans ce cadre, cette organisation travaille en collaboration avec SOS Esclaves et IRA dont Mr Bakary coordonne l’action aux USA. Ce militant dans l’âme est aussi le Secrétaire Général de Muritani Min Jejitta, une organisation dont la mission est l’application de la justice transitionnelle pour une solution juste, satisfaisante et définitive à la question du « passif humanitaire ». Notre invité a d’autres chapeaux…

Image
«SUR LE TERRAIN, IL Y AVAIT DE VÉRITABLES GUERRIERS»
« Un match très compliqué, très stressant et difficile à préparer » : voilà la lecture que Aliou CISSE a du match barrage retour Sénégal-Egypte que son équipe en remporté hier, mardi, aux tirs aux buts après un score de un à zéro sur le terrain.

Image
Le Grand Entretien du BLOG SONINKIDÉES-J'OSE | Avec l’ingénieur informatique Sidi Camara, le concepteur de l’outil numérique Khrankompé

Image
Jemal Ould Yessa à Mejabat

Image
Maria Ressa, Prix Nobel de la Paix 2021: «Ce prix appartient aux journalistes qui tiennent bon»

Image
Dossier des arrestations politiques avec l'ancien Directeur de la Sûreté de l’Etat, Deddahy Ould Abdallahi


FAITS DIVERS

Image

Italie : Une mafia sénégalaise démantelée

Image

Un mystérieux assassinat résolu grâce au concours d’un opérateur téléphonique

Image

Dafort: Un crocodile interrompt la pêche et fait des blessés

Image

Elle ferme ses prisons par manque de prisonniers

Image

Avis de recherche : il s’appelle Oumar Séga Touré et a disparu depuis trois jours

Copyright © 2014 La Nouvelle Expression. Tous droits réservés.